jeudi 11 septembre 2014

l'Atelier ouvre de nouveau - saison 2014 - 2015


dessus de table à restaurer

La première partie corrrespond aux motifs provenant de la première feuille de dessus (souvent celle de métal) avec le fond de la feuille du dessous (souvent celle d'écaille).
La contre-partie correspond aux motifs provenant de la feuille du dessous avec le fond de la feuille du dessus.

On obtient ainsi deux compositions de marqueterie en négatif. La marqueterie où l'écaille fait le fond et le cuivre les ornements est la plus belle.

Afin d'obtenir une composition symétique, on retourne la contrepartie de manière à devenir la symétrie de la première partie.

Le motif Boulle composé est alors collé à l'envers sur un gros papier. Le papier sera le côté visible de la marqueterie.
On pose ensuite la marqueterie en presse sur des coussins très fins afin de ne pas l'abîmer. On ajoute sur le dessus de la marqueterie des linges chauds et humides afin de ramollir l'écaille puis on laisse sécher en presse.

  1. Cintrage (optionnel)
Pour plaquer la feuille de marqueterie sur une surface cintrée, on la chauffe sans faire fondre la colle pour amollir l'écaille. On pose le placage sur la surface cintrée et on le recouvre de linges trempés dans l'eau bouillante sur lesquels on met des coussins. On serre le tout petit à petit sans casser l'écaille. Il est souvent nécessaire de chauffer à plusieurs reprises. On peut réaliser ce cintrage sur des moules convexes au lieu de le faire directement sur le meuble.

  1. Pose et assemblage
Une fois la marqueterie prête, on la colle à la colle forte sur la surface plane (ou cintrée) et parfaitement lisse du meuble.
On enlève ensuite le papier qui servait à tenir le placage puis on finit par polir la marqueterie.

L'ébéniste vernit généralement les meubles au tampon pour donner une belle brillance et une protection suplémentaire à la marqueterie Boulle.


La reprise des cours de marqueterie s'effectuera le mercredi 17 à 14h, le vendredi 19 à 14h30 et le samedi 20 à 17h...